Contacts

Nos métiers

Introduction
 
La paroi moulée est un ouvrage de soutènement permettant de réaliser dans la première phase de l’opération les travaux de terrassement.
On réalise des ouvrages de soutènement de type parois moulées pour des travaux en tranchées en sites urbains (métro, autoroutes,…) et plus couramment  la réalisation des parkings sous terrains.
 
Les parois moulées sont réalisées principalement dans des terrains meubles (argiles, marnes, …) permettant une excavation à la benne preneuse. La réalisation de paroi moulée dans les terrains indurés ce fait à l’aide de l’hydrofraise.  
 
Principe de réalisation
 
Murette guide
 
Elles sont réalisées de part et d’autre de la future paroi moulée et elles sont armées sur toutes leurs longueurs.
Elles servent de « conductrice » pendant l’excavation afin d’obtenir une paroi moulée verticale et sans discordance entre panneau (un panneau incliné ou/et décalé favorise la poussée vertical des terres/mitoyens).
Elles permettent également de maintenir la cage d’armature pendant le coulage du panneau et d’assurer une parfaite verticalité et horizontalité de l’armature pendant le temps séchage.
Elles servent aussi pour retenir la bentonite ou polymère pendant l’excavation
 
L’excavation
 
L’excavation est réalisée avec une grue sur chenille dont la benne preneuse est soit associé à un câble ou à mat rigide type Kelly.
La benne preneuse est dimensionnée suivant l’épaisseur de la paroi moulée (52/62/82 cm). L’excavation suit un plan de panneautage précis réalisé par le bureau d’étude. En général on réalise un panneau sur deux afin de laisser un temps de séchage suffisamment long pour pouvoir excaver le panneau voisin.
 
La bentonite
 
De manière à maintenir les terres pendant l’excavation le foreur introduit une boue de forage de type bentonite. La boue de forage est préparée dans des malaxeurs puis stocké dans des bacs de décantation.
 
Pendant la phase de bétonnage du panneau une pompe « aspire » la bentonite pour la réinjecté dans les bacs en passant par un appareil de dessablage.
Suivant le type de terrain l’utilisation de la bentonite peut s’effectuer en circuit fermé (si la perte de bentonite pendant l’excavation n’est pas trop importante).
  
Les palplanches et  cages d’armature
 
Lorsque le foreur a atteint la profondeur demandée, l’équipe sur place met en place les palplanches à chaque extrémité du panneau.
 
Dans chaque palplanche on intègre un joint water-stop dont la longueur correspond à la hauteur du panneau excavé. Ces joints water-stop seront mis en place entre chaque panneau afin d’éviter toute venue d’eau dans l’enceinte de la fouille pendant et après le terrassement.
Une fois les palplanches et les joints water stop en place, on « insère » la cage d’armature au panneau.
Tous les panneaux sont contrôlés avant d’être agencées, vérification des longueurs, respect par rapport au plan d’exécution…
 
Bétonnage du panneau
 
Le bétonnage est réalisé immédiatement après la fin de l’excavation. Le bétonnage est de type gravitaire et réalisé avec un tube plongeur descendu jusqu’à 10/15 cm par rapport au pied du panneau.
Pendant la phase du coulage une pompe aspire progressivement la bentonite qui remonte par différence de densité avec le béton.
Apres quelques heures les palplanches sont retirées du sous-sol une fois le béton solidifié (pas complètement sec car le temps de séchage est de quelques jours).
 
Butonnage
 
Lorsque que la paroi moulée est achevé les travaux de terrassement et de butonnage de la paroi peuvent commencer simultanément.
Les butons qui sont des tubes en acier de diamètre et épaisseur variables permettent de maintenir les parois et ainsi limiter les déplacements pendant la phase de terrassement jusqu’au fond de fouille.
Pour plus de sécurité les butons peuvent être verrines hydrauliquement.